carreCollège des Bernardins, Paris

Génie climatique
Plomberie - Salles de bains

DÉPARTEMENT
GRANDS PROJETS
Plomberie, CVC et PAC sur nappe phréatique

Rénovation d'un édifice cistercien avec installation invisible des éléments indispensables au confort moderne.

Maître d'ouvrage :
Association diocésaine de Paris - SCI Le Collège des Bernardins, Sefri-Cime
Bureau d'Etudes :
Michel BANCON et Alto
Surface du chantier :
5 000 m²
Durée du chantier :
10 mois
Montant de l'opération :
45 M€ dont : - CVC + synthèse : 1 120 000 € - Plomberie : 210 000 €

Résumé

Les équipes BALAS ont participé à la rénovation de cet édifice cistercien datant du XIIIème siècle en installant de façon invisible les éléments indispensables au confort moderne : plomberie, chauffage, et climatisation, le tout alimenté par une Pompe à Chaleur sur nappe phréatique.

Enjeux du projet

Afin de respecter l’architecture du bâtiment, classé Monument Historique, il était inconcevable d’installer des conduites de chauffage ou des dry en toiture. Seules deux solutions étaient possibles :
le raccordement à des réseaux de type CPCU et Climespace, ou l’utilisation d’une pompe à chaleur.
Les premiers étant trop éloignés pour être utilisés, la maîtrise d’ouvrage a choisi cette dernière solution. L’installation de Génie Climatique fait appel à des technologies de pointe : pompes à chaleur sur nappe phréatique, plancher réversible et traitement d’air sophistiqué.

Solutions techniques

Peu présente dans Paris intra-muros, la technologie retenue a été celle de pompes géothermiques alimentées grâce à un forage à 35 mètres de profondeur jusqu’à la nappe phréatique, forage tubé pour lequel une autorisation spécifique a dû être obtenue. Le débit d’eau , de 60 m³/h alimente des planchers réversibles. Cette eau est ensuite réinjectée dans la même nappe mais à 80 mètres de distance, les deux puits étant situés aux deux extrémités du bâtiment.
A partir de la génération, une bouteille d’équilibre crée deux réseaux de chauffage : l’un à température constante pour l’alimentation des batteries chaudes
des Centrales de Traitement d’Air (CTA), l’autre portant deux circuits régulés pour les planchers chauffants d’une part, pour les émetteurs statiques (radiateurs et convecteurs chaude) d’autre part.
En mode rafraîchissement, il est prévu un circuit de by-pass des groupes pour pouvoir fonctionner en free-cooling hydraulique à partir du primaire du puisage.

Equipements techniques


• 2 groupes froids réversibles Carrier :
- puissance froid 232 kW
- puissance chauffage 325kW
• 3 échangeurs à plaques Barriquand
• 11 CTA Carrier dont 8 en double-flux, équipées de vannes et de moteurs de régulation
• 2 000m² de plancher chauffant-rafraichissant
• 250 grilles de soufflage dans la salle de conférence.

Les équipes BALAS


16 personnes dont :
  • 2 chefs de groupe
  • 1 conducteur de travaux
  • 1 chef de chantier